Accueil
Finance Verte

Investir dans un fonds durable pour préparer sa retraite, une bonne idée ?

Est-il possible de répondre à des enjeux environnementaux par les investissements ?
27/10/22
8
MINUTES

Savons-nous vraiment où va notre argent  ? Par ailleurs, les investissements dit verts sont-ils responsables ?

Olivier Rull, co-fondateur de Caravel vous répond sur BFM. 📺

Aujourd'hui nos principaux enjeux sont :

- la préservation de l'environnement

- la construction d'un avenir durable

Nous vous expliquons comment Caravel se bat sur ces sujets.

Au programme de cet échange :

- Les fonds durables, c'est quoi ?

- Quelles causes faut-il privilégier ?

- Les avantages de l'investissement vert

Transcription de la vidéo

BFM Business BFM Patrimoine sur le green 

Et l'invité de notre rendez vous sur le green c'est Olivier Rull.  Bonjour. 

Bonjour.

Vous êtes le PDG fondateur de Caravel. Avec vous on va se demander si investir pour sa retraite dans un ou des fonds durables c'est une bonne idée. Alors un fond durable déjà qu'est ce que c'est ? 

C'est la grande question il y a pas mal de définition, nous celle qu'on a retenu chez Caravel,   c'est un fond qui intrinsèquement intègre et privilégie des critères extra financiers dans sa composition et dans sa gestion. 

Ils sont labellisés ISR ou ils sont candidats à lettres ou.

Justement c'est tout l’objectif du débat, il y a plusieurs labels.

On ne va pas tout dévoiler tout de suite. Alors pourquoi privilégier un ou des fonds durables pour préparer sa retraite ? 

Alors on dit souvent que l'argent fait tourner le monde, l'objectif c’est un peu de le faire tourner dans le bon sens donc privilégier des fonds durables pour sa retraite c'est un peu participer et contribuer au monde qu'on a envie de construire pour sa retraite et dans lequel on aura envie de vivre. Typiquement prenons un exemple très simple certaines personnes ont des convictions très fortes elles vont boycotter au quotidien certains gestes, certaines actions, certaines entreprises et en fait on retrouve dans leurs épargnes des supports financiers qui financent les entreprises qu'elles boycottent au quotidien et donc l'idéal, l'objectif c'est d'aligner leurs convictions dans la vie quotidienne avec leurs finances personnelles. 

Et ça c'est une tendance de plus en plus forte ? Question subsidiaire. 

On voit notamment depuis 2019 on s’est créé en 2020 et on a vu littéralement les offres évoluer drastiquement entre 2020, 2021 et 2022. Tous les acteurs traditionnels proposent tous maintenant des fonds dits verts, mais qu'est ce qu'il y a derrière, c'est la grande question. 

Alors c'est bien beau tout ça, de mettre son comportement on va dire en phase avec son son épargne ou plus ou même l’inverse. Est ce que ça rapporte de faire ça ? 

Alors ça rapporte. 

Il faut que l'on parle de retraite donc voilà c'est quand même pour avoir des revenus. 

Complètement, en fait il faut savoir qu'un fond durable ça reste un support d'investissement donc il a les mêmes caractéristiques qu’un fond dit classique donc qui va répondre à des profils de risque il va y avoir une volatilité et donc la performance va dépendre du profil de risque, de la volatilité du fond. Donc on peut aller chercher sur des fonds type énergie durable des très bonnes performances, on l'a vu ça des années + 15      + 20 % annuels tout comme on peut aller chercher de la sécurité et donc +1 +2% annuels avec une très forte aversion au risque et la volatilité.

Et statistiquement elles font mieux que les fonds classiques de leurs mêmes catégories ?

Il y a plusieurs débats. 

Oui d'accord.

Parfois c'est oui statistiquement il y avait des articles qui disaient que ça surperformé de plus de 3% de marché.

Ah oui c’est beaucoup. 

Historiquement, est ce que c'est pas juste conjoncturel ? Est ce que c'est pas lié à un secteur d'activité ? On voit notamment pour les énergies renouvelables qui avait surperformé vraiment.

Voilà depuis le début de l'année c'est un peu difficile pour tout le monde.

Exactement. 

Y compris pour ces fonds-là. Alors quels sont les fonds ? Quelles sont les causes à privilégier diriez-vous ? 

Alors dans l'alignement et justement le phasage de ses convictions personnelles avec son épargne, l'objectif c'est surtout en fait de venir financer des causes qui nous tiennent à cœur. Aujourd'hui l'objectif et l'objet des finances c’est qu’il y a la transparisation qui s'est créé, on peut venir notamment sur Caravel ou demander auprès de son conseiller bancaire ou en gestion de patrimoine d'investir sur des causes qui nous tiennent à coeur donc ça peut être la santé, la nutrition, l'agriculture, le climat, et donc l'objectif c'est de mettre en perspective et composer son patrimoine en fonction de ses valeurs et venir diversifier sur différents secteurs. Nous on sait qu'on a des conceptions thématique chez Caravel et donc on va pouvoir venir financer le climat, la solidarité ou un ensemble de TF dit responsable pour aligner justement. 

Dit responsable.

Dit responsable c'est vrai pour y arriver, c'est l'objectif.

La performance, les performances financières qu'on peut en attendre on en a parlé. Quel pourcentage de rémunération actuelle peut-on espérer à sa retraite ?

Alors c'est une question très difficile à répondre. 

Mais vous allez y répondre.

Et on va y répondre avec des exemples en fait je pense. Le premier exemple c'est tout dépend de l'âge auquel on commence à cotiser pour sa retraite et l'horizon sur lequel on se met en perspective et l'acceptation du risque qu'on a. Typiquement aujourd'hui on a 30 ans on met 100 euros par mois on est en capacité de se dire voilà on aura un revenu, une rente à notre retraite d’environ 450 euros mensuels ce qui est non négligeable.

Sur ces 100 euros. 

Sur ces 100 euros cotisés tous les mois. 

Indépendamment de ce qu'on va toucher de sa pension. 

Exactement donc la c'est vraiment une complémentaire qui permet de le faire et l'idée c'est que ce soit un peu indolore pour vous et donc on va venir placé 2, 3, 4 % maximum de ce revenu personnel bénéficier d'un avantage fiscal que l'enveloppe du gouvernement nous permet d'avoir et venir placer tout au long de notre vie active cet argent là pour quand on arrive à la retraite gagner soit une rente non négligeable jusqu'à 450 euros ou alors un capital avec lequel on peut partir et faire des projets. 

Une enveloppe fiscale dont vous parlez.

C'est le plan épargne retraite.

C'est le PER un peu d'accord ouais. Autres situations  ou autres simulations.

Si on prend par exemple un cinquantenaire qui commence à placer qui place pour lui 250 euros 

Après il est obligé de mettre plus car il commence plus tard oui oui.

Est forte et bien on peut dire que sur les 12-13 ans en fonction de l’âge où il part à la retraite évidemment 62, 63, 67 on sait pas, il pourra toucher en moyenne entre 300 et 350 euros. 

D’accord. 

Voilà, l'idée étant de se dire que c'est aussi un objet.

Toucher en revendant ces fonds ou en en sortant progressivement.

En termes de capital il pourra le débloquer entièrement aussi s'il le souhaite. 

En rente sur combien de temps ?

En rentre sur la durée de sa vie 

Ba oui mais bon.

C'est tout l'enjeu et s' il y a un décès prématuré entre guillemets il y a un avantage puisqu'il y a une réversion qui revient au bénéficiaire effectif de la personne. 

D'accord il n'y a pas de durée moyenne dont on peut se dire voilà le calcul il est fait sur une durée moyenne de je dis n'importe quoi sur la table de vingt ans.

A peu près 23 ans pour les hommes, 25 ans pour les femmes. 

Les risques les points d'attention que vous voulez soulever avec nous.

Les points attention que nous on voulait mettre en valeur c'est le green washing je le mentionnais il ya quelques minutes sur le fait que il y a trois ans aucun des acteurs entre guillemets n'avait d’offre 100% verte. Aujourd'hui ils en ont tous pourtant quand on regarde la nature des offres elles ont sensiblement pas évoluée ou très peu c'est juste la façon de les marketer de les vendre  qui est un peu différente, typiquement je suis tombé ce matin sur une offre qui se disait climat, offre au climat, avec des fonds 70 % ISR et le reste on sait pas, donc les 30% restants qu'est-ce qu’ils financent, on sait pas même le label ISR dont on parlait tout à l’heure est débattu, il est en train d'être renouvelé par je sais.

Un fond peut être tant de % ISR.

Exactement. 

Il n'est pas soit ISR soit pas du tout. 

Alors si le fond est 100% ISR par contre au sein de l'offre il y a plusieurs fonds. 

Et  70% suffit pour obtenir le label ou plus de 50%.

C'est un peu la question en fait le sujet il est qu'est ce qu'on qualifie de durable, de vert et l'objectif et nous ce qu'on dit à nos clients ou même à tous les prospects qui viennent nous voir c'est la transparence existe donc elle est demandée la transparence qu'est-ce qui est financé derrière, est ce que c'est l'énergie fossile est ce que c'est enfin quelque soit le secteur on le sait et donc c'est ça qu'il faut venir valider est ce que c'est en adéquation avec nos convictions ou pas car on a tous notre propre définition de ce qui est durable ou non.

Et c'est le principal pour l'intention de la principale chose. 

Exactement à la surveiller ou aux labels faites attention 

A ce qu’il y a dedans, comme la composition des produits qu'on achète en supermarché tout simplement. 

Exactement. 

Merci beaucoup Olivier d'avoir été avec nous, Olivier Rull PDG fondateur de Caravel, au revoir.

cetTE VIDeO vous a plu ? partagez lA !
Épargnez pour demain — dès aujourd'hui.
Démarrez une simulation gratuite et sans inscription
Démarrer une simulation
Plus de vidéos...
Se créer des revenus pour la retraite, en réduisant ses impôts
Tout comprendre de la retraite
Se créer des revenus pour la retraite, en réduisant ses impôts
Investir dans un fonds durable pour préparer sa retraite, une bonne idée ?
Finance Verte
Investir dans un fonds durable pour préparer sa retraite, une bonne idée ?
[Interview] “Le travail indépendant existe depuis bien plus longtemps que le salariat”- Hind Elidrissi
Tout comprendre de la retraite
[Interview] “Le travail indépendant existe depuis bien plus longtemps que le salariat”- Hind Elidrissi
[Interview] “Ce qui me motive, m’éclater en rencontrant et en apprenant” - Samuel Durand et le futur du travail
Tout comprendre de la retraite
[Interview] “Ce qui me motive, m’éclater en rencontrant et en apprenant” - Samuel Durand et le futur du travail
[Interview] "Je n'ai jamais joué autant collectif qu'aujourd'hui" - Alexis Minchella et le futur du freelancing
Tout comprendre de la retraite
[Interview] "Je n'ai jamais joué autant collectif qu'aujourd'hui" - Alexis Minchella et le futur du freelancing
[Interview] Travailler plus mais mieux, le futur du travail et de la retraite vus par Laëtitia Vitaud
Tout comprendre de la retraite
[Interview] Travailler plus mais mieux, le futur du travail et de la retraite vus par Laëtitia Vitaud
[Interview] “Un business freelance, c’est un travail d’échange de valeurs entre deux êtres humains.” - Thomas Burbidge et sa vision de l’indépendance.
Les nouvelles de Caravel
[Interview] “Un business freelance, c’est un travail d’échange de valeurs entre deux êtres humains.” - Thomas Burbidge et sa vision de l’indépendance.
Moins de 30 ans, pourquoi épargner pour sa retraite ?
Les nouvelles de Caravel
Moins de 30 ans, pourquoi épargner pour sa retraite ?