L'anxiété monte quand vous entendez parler d'imposition et de déclarations fiscales ? Rassurez-vous, on vous comprend, ce n'est jamais un plaisir de faire cet exercice, mais Caravel vous rend la tâche plus simple pour la déclaration de vos impôts et vous explique comment déclarer votre PER.

D'abord, avant de vous expliquer comment déclarer ses impôts, petit rappel sur le plan épargne retraite individuel (PER), son fonctionnement et son avantage fiscal.

I- Le PER individuel offre un avantage fiscal !

Le PER individuel est un produit d'épargne à long terme, dédié à votre retraite. Il fonctionne sur la base de capitalisation : vous mettez de côté de l'argent régulièrement pendant votre vie active pour obtenir à partir de l'âge de la retraite, un capital ou une rente qui sont constitués du montant épargné et des plus-values de votre placement.

Du point de vue fiscal, pourquoi est-ce que le PER individuel peut-être intéressant ?

Le PER individuel est le contrat qui succède au Perp et au contrat Madelin et il donne droit à des avantages fiscaux et vos droits sont transférables vers les autres PER. Ce qu'il faut savoir sur ce nouveau PER individuel et sa fiscalité, c'est qu'il donne droit à plusieurs types d'avantages fiscaux.

Le montant que vous versez dans votre PER est déductible de vos revenus imposables ! C'est une option dont vous pouvez bénéficier dès à présent comme exonération d'imposition, quand vous alimentez votre compte :

‍Exemple : Sylvie déclare un revenu imposable annuel de 60 000 euros. Elle a placé 5 000 euros sur son PER au cours de l’année. Son revenu réellement soumis à l’impôt est égal à 55 000 euros, dans le cas où elle a choisi de bénéficier de l'avantage fiscal à la souscription de son contrat.

L’avantage fiscal procuré par le PER individuel (PERin) est d’autant plus important que le Taux Marginal d’Imposition (TMI) est élevé. Schématiquement, pour un versement de 10 000 €, l’économie d’impôt sera de 3 000 € pour un contribuable dont le TMI est de 30% et de 4 500 € si son TMI est de 45%. Ainsi, pour un même montant épargné, l’effort de trésorerie réel est moins important pour les redevables les plus imposés.

PER et Taux Marginal d'Imposition en détails ici 👈

Attention, c'est une option, vous n'êtes pas obligés de déduire vos versements de vos revenus imposables. Si vous ne déduisez pas vos versements du PER du montant de vos revenus imposable, vous bénéficierez d'une fiscalité avantageuse au moment du déblocage de votre épargne. Les personnes plus faiblement imposées peuvent choisir de ne pas inscrire tout ou partie de leurs versements dans ce mécanisme de levier fiscal, afin de profiter d’une fiscalité plus douce à la sortie. Deux cas s'offrent à vous :

  • Si vous déduisez vos versements de vos revenus imposables :

Dans la plupart des cas, quand vous débloquerez votre pension à l'âge de la retraite, le montant que vous avez épargné sera imposé sur le revenu et vous aurez des prélèvements sociaux sur la plus-value. Il existe bien sûr des exceptions en fonction de votre situation personnelle.

  • Si vous ne déduisez pas vos versements de vos revenus imposables à l'entrée :

Vous allez bénéficier d'une exonération de l'impôt sur le revenu lors du déblocage de votre pension. Et, selon votre mode de sortie (en rente ou en capital), vous pouvez cumuler les avantages fiscaux (exonération des prélèvements sociaux sur la plus-value générée, par exemple).

Cliquez ici pour plus de détails sur le fiscalité du PER au déblocage.

II- Comment remplir sa déclaration d'impôts pour bénéficier de la réduction d'impôts ?

En 2022, les déclarations se font obligatoirement en ligne, sur le site du gouvernement. Les déclarations sur papier sont autorisées si vous n'avez pas de connexion internet dans votre résidence principale ou si vous n'êtes pas en mesure de le faire en ligne.

Dépendant de votre département, les dates limites pour faire sa déclaration varient :

  • 24 mai (23:59) - pour les départements 1 à 19 et les non-résidents ;
  • 31 mai (23:59) - départements 20 à 54
  • 8 juin (23:59) - départements 55 à 976

Sur la déclaration d’impôts 2021, vous déclarez les versements faits sur votre ou vos PER(s) en 2020.

On vous résume les cases à compléter concernant le PER dans le tableau suivant. Par exemple, pour déclarer vos cotisations versées sur les nouveaux plans d'épargne-retraite déductibles du revenu global, c'est-à-dire notamment les versements de vos PERs individuels ou collectifs, il faut remplir la case "6NS" avec le montant versé. Vous pouvez retrouver cette case dans la rubrique "charges déductibles".

*Depuis 2021, plus besoin de faire une déclaration sociale des indépendants (DSI) sur le site net-entreprises.fr. Ceci concerne seulement les travailleurs indépendants exerçant une activité artisanale, industrielle, commerciale ou libérale et affiliés au régime général des travailleurs indépendants. L'obligation de déclaration des auto-entrepreneurs reste spécifique à leur Urssaf ou Cgss. Dans cette case, il faut ajouter en plus des versements vers le PER, toutes autres cotisations facultatives.

Exemple : Reprenons l'exemple de Sylvie qui a mis de côté 5 000€ sur son PER individuel en 2021. Elle est la seule dans son foyer fiscal et décide de déduire ce montant de son revenu imposable. Il faut qu'elle déclare cela de la façon suivante :

Les choses à retenir :

  • Le PER vous permet de bénéficier de nombreux avantages fiscaux, que ce soit lors des versements ou à l'âge de la retraite. Chaque situation a ses propres avantages.
  • La déclaration des impôts se fait en ligne, et leurs dates limites approchent !
  • Il y a des nouveautés pour la déclaration des indépendants afin de simplifier le processus.

Actions concrètes à faire après lecture de cet article :

  • Marquer votre date limite pour la déclaration d'impôt dans votre calendrier et prendre un jour ou deux pour le faire.
  • S'informer sur les avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficier en fonction de votre situation.
  • Consulter notre centre d'aide ou nous contacter pour toutes questions.